Le replay de la conférence de R.Garcia avant #ASCOM

ven 23 nov à 15:25
Par 
OM
Vidéo © 
OM.net
A deux jours du déplacement à Amiens, l’entraîneur olympien a répondu aux questions des journalistes présents au centre Robert Louis-Dreyfus. L’état de ses troupes, les schémas de jeu, la forme de l’adversaire… Rudi Garcia a abordé tous les thèmes du moment.
Rolando de retour

«Rolando est déjà revenu dans le groupe avant la trêve. On a profité de ce break pour parfaire sa condition physique. La semaine dernière, on a fait une opposition avec un temps de jeu pour chacun et il a joué tout le match. C’était important qu’il souffre à l’entraînement pour qu’il souffre moins en match. Ça me donne une possibilité supplémentaire derrière, en sachant qu’il y a Boubacar Kamara et Duje Caleta-Car pour pallier l’absence de Luiz Gustavo.»

Rami et Lopez : deux bons éléments

«Sur le plan défensif, Adil Rami a été très bon contre Dijon. Si nos joueurs de grande taille peuvent marquer dans la surface de réparation adverse, notamment sur coups de pied arrêtés, c’est un vrai plus. Hiroki Sakai a d’ailleurs marqué en sélection. Avec Rolando, ils se connaissent bien. On n’a pas de garanties mais on a des convictions. Même si elle a parfois été critiquée la saison dernière, cette charnière centrale a quand même bien fonctionné. Ils s’entendent bien en dehors et sur le terrain. Mais ce n’est pas pour ça qu’ils ont temps d’avance sur les joueurs plus jeunes.»

«Depuis le début de la saison, Maxime Lopez n’a fait que des bonnes performances. Sa présence sur le terrain a correspondu à des bons résultats ou à des très bonnes mi-temps. Quand il est entré en jeu, l’équipe avait un peu changé de visage. Il est en train de pousser pour gagner une place un peu plus haute dans la concurrence par rapport à un moment où il était moins bien en début de saison.»

La victoire et le podium dans le viseur

«On ne sait pas trop dans quelle dispositif Amiens va se présenter, ça fait deux matchs qu’ils jouent à trois derrière. Avant ça, ils avaient gagné, notamment en Coupe de la Ligue, avec une charnière centrale à deux. Comme d’habitude, on essaie d’en savoir plus. Ce qui compte, c’est que l’équipe soit capable de répondre et qu’elle soit aussi capable d’imposer son jeu. C’est toujours difficile de gagner à l’extérieur mais on y va pour ça. Si on veut rattraper les équipes qui sont sur le podium, il faut d’abord gagner nos matchs. Comme on jouera en dernier ce week-end, il faudra qu’on l’emporte quoi qu’il se passe avant nous.»

«Le groupe sait très bien qu’il faut faire des séries positives pour finir en haut. On y va pour enchaîner une deuxième victoire, ce qui est très important pour espérer recoller au classement. On n’a pas été capable de le faire depuis le début de la saison donc on va voir si on est en progrès.»

Sur le positionnement de Thauvin

«Je l’ai trouvé très bon à Rome, on a retrouvé le grand Florian Thauvin de l’Olympique de Marseille. Pas uniquement parce qu’il a marqué mais dans le jeu. On avait fait un très bon match. Quand il joue derrière l’attaquant, comme c’est le cas dans notre système sur les derniers matchs, il a toute liberté offensive, notamment d’aller sur le flanc droit, là où il peut être intéressant pour enchaîner débordement-centre, pour rentrer et frapper ou rentrer et jouer un ballon à l’opposé. Il n’y a que des avantages à ce poste. Il y a seulement des exigences de replacement, même si on peut penser qu’il y a un peu moins de terrain à couvrir quand on joue second attaquant plutôt qu’excentré.»

Amiens, un candidat au maintien solide

«C’est une équipe qui ne manque pas d’enthousiasme. Ils sont en difficulté au classement et ils jouent pour se sauver. Ils se sont maintenus la saison dernière et ils ont perdu quelques joueurs importants. Je pense à Gaël Kakuta qui a fait une année extraordinaire. Ils ont perdu Moussa Konaté sur blessure et c’est plus problématique pour eux. Ils ont une certaine cohésion et un bon coach qui fait de l’excellent travail. Ce sera une équipe difficile à manœuvrer mais quel que soit l’adversaire, à domicile ou à l’extérieur, on veut enchaîner avec une deuxième victoire. On sait que ce sera dur mais on mettra tout sur le terrain pour l’obtenir.»

Conférence de presse