Replay | La conf’ de Rudi Garcia avant #OMEAG

ven 14 sep à 17:30
Par 
OM.net
Vidéo © 
OM.net
A deux jours de la réception de Guingamp à l’Orange Vélodrome, Rudi Garcia a répondu aux questions des médias depuis le centre Robert Louis-Dreyfus.
Accueillir la lanterne rouge

«On prépare ce match pour prendre les trois points. Le danger est de croire que l’on a déjà gagné ce match face à une équipe qui a joué quatre matchs et essuyé quatre défaites. Il faut laisser cette équipe dans le doute, mais si elle souhaitera se relancer à un moment donné. Nous devons lancer une série de victoires. Cela passe par une victoire dimanche. Il ne faudra pas avoir de retard à l’allumage, comme cela a été le cas face à Rennes. Après quatre journées, nous avons ce qu’il faut faire et les erreurs à éviter.»

Au sujet de Caleta Car…

«On a fait des tests de vitesse avec lui. Il est beaucoup mieux. Il avait besoin de faire une préparation bien plus complète. Pour être au top, il a également besoin d’un Adil Rami à 100%. Ce n’est encore pas le cas, mais cela va arriver. Il faut se montrer patient. C’est le même chose pour Nemanja Radonjic. Mais ces joueurs auront l’occasion de se montrer au cours des sept prochains matchs qui nous attendent lors des trois prochaines semaines.»

…et de Kostas Mitroglou

«Kostas est un joueur intelligent. Il a effectué un super match à Monaco. Il a résisté à une défense centrale de très haut niveau. Il est bluffant au niveau de son état d’esprit. Il a toujours confiance en lui. Il est beaucoup mieux physiquement cette saison. Il n’a pas connu de blessure et a pu avoir une préparation optimale.»

Le duo Payet-Mitroglou

«Cette relation existe et se vérifie en toute simplicité. Nous avons un passeur et un buteur qui s’entendent très bien sur le terrain. La grande intelligence du groupe, et de son capitaine, Dimitri, c’est d’avoir relancé ce joueur quand il se trouvait dans le dur l’an dernier.»

Les champions du monde

«On est fier pour eux et pour l’Olympique de Marseille qui leur a permis de disputer cette Coupe du Monde. Ils ont célébré cette victoire, et c’est une bonne chose, mais à présent il y a d’autres enjeux : personnels et collectifs avec l’Olympique de Marseille. Il faut vite se remettre dans des conditions parfois un peu moins glamour. Mais je ne me fais pas de soucis à ce sujet.»

Conférence de presse