Replay | La conférence de Kamara et Garcia

jeu 04 avr à 15:30
Par 
OM.net
Photos © 
OM.net
A la veille du déplacement à Bordeaux, où l’OM n’a plus gagné en championnat depuis 1977, Boubacar Kamara et Rudi Garcia se sont présentés en conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes présents au centre RLD.

Kamara : «On peut entrer dans la légende de l’OM»

«Sur le plan comptable, tout peut encore arriver. Il faut vite regoûter à la victoire. Pour cela, il faut se concentrer sur nous avant tout. Je ne regarde pas Lyon et Lille, je ne me focalise que sur l’OM. Certes, ils doivent faire des faux pas mais il faut qu’on engrange des points avant tout.»

«Avec Caleta-Car, le coach nous a alignés contre Bordeaux et on a fait un match costaud. Après, la confiance s’est installée. Le match aller avait été un déclic. Je retiens mon but, mais j’ai surtout le souvenir que cette victoire avait lancé notre série.»

«Cette semaine, on a beaucoup discuté  de notre historique à Bordeaux entre nous. Je n’étais même pas né la dernière fois que l’OM a gagné là-bas, mes parents non plus d’ailleurs. On peut faire quelque chose de très grand en cas de victoire, on peut entrer dans la légende du club.»

 

Garcia : «On veut être l’équipe qui mettra fin à la série»

«On doit toujours être à 100 % pour tirer les meilleurs résultats possibles. On a huit points de retard, récupérons la 4e place avant de voir plus haut. Mais il n’y a que cette interminable série à Bordeaux qui m’anime. Depuis la saison 1977-78, aucun effectif olympien n’a été capable de gagner là-bas, même les plus grands effectifs. On veut être l’équipe qui aura été capable d’arrêter cette série.»

«Je veux me qualifier pour une Coupe d’Europe, la meilleure possible. Il faut mettre de côté tout ce qui ne concerne pas le prochain match. On sait qu’on va trouver une équipe de Bordeaux motivée et un stade contre nous. Ça doit nous donner une motivation supplémentaire. Toute série a une fin, plus elle dure et plus elle se rapproche de la fin. Le match aller avait relancé notre saison. On sait qu’il y a des rencontres qui sont charnière ou déclic. OM – Bordeaux en a été une, on travaille pour que Bordeaux - OM en soit encore une.»

«Je compte sur tout le monde. On aura besoin de la mobilisation de chacun et qu’on pousse tous dans le même sens. Les cadres sont impliqués, à eux de prolonger leurs performances sur le terrain. Balotelli n’est pas encore à 100 %. Il a joué 90 minutes contre Angers et il a eu une alerte sur son dernier ballon. Il peut faire mieux, pas forcément en termes de statistiques mais dans le jeu et dans le repli défensif. Il écoute et on adapte le schéma pour jouer avec lui parce qu’on ne peut plus défendre à dix aujourd’hui.»

 

 

Retrouvez les conférences en Podcast sur SpotifyDeezerSoundCloudiTunes, ou Stitcher

Conférence de presse