OM – Angers : Reprendre son élan

sam 30 mar à 09:00
Par 
David Guitton
Photos © 
OM.net
De retour aux affaires, l’OM accueille Angers, aujourd’hui à 17 heures, pour la 30e journée de L1. La première étape d’une course finale dont chaque étape pourrait s’avérer décisive en vue des places pour l’Europe.

De retour aux affaires

La trêve internationale terminée, l’OM attaque la dernière ligne droite du championnat. Un chemin jonché de neuf journées, neuf rendez-vous décisifs avant le verdict de la saison 2018-19.
Très tôt, le club a affiché ses ambitions de podium. Avant la réception d’Angers, Rudi Garcia et ses joueurs pointent à la 4e place. La lutte annoncée se disputera contre une équipe de Lyon en position préférentielle. Dans le dur entre novembre et janvier, au top en février/mars, l’OM n’a plus le choix : il faut réenclencher un cycle positif pour arracher son destin.

La force de l’Orange Vélodrome pour lancer le sprint

Plus le temps avance et plus l’enjeu se fait pressant. Si les Olympiens veulent passer devant le rival lyonnais, il va falloir commencer le sprint final en réussissant son départ aujourd’hui. Face à un adversaire qui les avait bousculés à l’aller (1-1, le 22 décembre), les Phocéens vont devoir relever la tête à domicile après une défaite à Paris (3-1) qui a stoppé la série de six journées sans défaite.
Quoi de mieux que l’Orange Vélodrome pour lancer la course ? C’est simple, le dernier échec de l’OM devant ses supporters remonte au 25 janvier (1-2 contre Lille). Depuis, l’hôte a fait le plein avec quatre succès en autant de réceptions.

Angers, la trêve à point nommé

Privée de Mandanda, Kamara et Sakai, la formation de Rudi Garcia ne vise que la victoire face au 12e de Ligue 1 Conforama. Sauf cataclysme, les Angevins sont dorénavant à l’abri de la lutte pour le maintien. S’ils n’ont pas connu la victoire sur les quatre dernières journées (3 nuls, 1 défaite), les joueurs de Stéphane Moulin voguent en deuxième partie de tableau tout en conservant la distance avec la ligne de flottaison.
Vraie satisfaction de cette saison, Tait a sans doute été l’élément le plus dangereux à l’aller. Avec 4 buts et 6 dernières passes en championnat, le milieu offensif est l’homme le plus décisif derrière l’avant-centre Bahoken (9 buts, 2 passes décisives).

Le mot du coach

«Angers est capable de faire des résultats. C’est la 6e meilleure défense de L1, ils ont des atouts. Mais ils ont quelques incertitudes donc on verra le système dans lequel ils joueront, notamment en l’absence de Pavlovic qui est important pour eux. C’est une équipe difficile à battre mais on n’a pas d’autres choix que de l’emporter. On a le gros avantage de jouer au Vélodrome et on va encore dépasser les 50.000 supporters. C’est un vrai atout dans notre quête de points.»

Avant-Match