L'impact Balotelli

mar 12 mar à 12:00
Par 
David Guitton
Photos © 
OM.net
Revenu à trois longueurs du podium, l’Olympique de Marseille est dans une spirale positive. Difficile de ne pas mettre en avant le rôle joué par Balotelli dans la dynamique actuelle… Bien dans sa peau et inspiré, l’avant-centre a changé la donne et permet à l’OM de retrouver ses ambitions.

Transformé depuis l’arrivée de l’international italien, l’OM a prolongé sa série d’invincibilité en l’emportant face à Nice dans une enceinte bouillante. De nouveau buteur dimanche, Balotelli poursuit la contamination. De ses coéquipiers, tout d’abord, mais aussi du public.

Un pari déjà réussi ?

Arrivé deux jours avant la réception de Lille (défaite 2-1, le 25 janvier), le numéro 9 a scoré dès ses premiers pas dans l’Orange Vélodrome. Une réalisation insuffisante pour permettre à ses nouveaux coéquipiers de briser une période deux mois sans succès, mais une première pierre posée dans le jardin.
Depuis, Balotelli continue de redoubler d’efforts pour retrouver une forme optimale tandis qu’il affiche un sourire éclatant et une efficacité redoutable. Avec cinq réalisations en sept apparitions - dont quatre en quatre matchs à domicile -, il a d’ores et déjà marqué la saison du club. En un mois et demi avec l’OM, le finisseur est revenu dans le jeu. Des prestations et des statistiques qui vont peut-être amener Roberto Mancini, présent à l’Orange Vélodrome contre Nice, à le rappeler en sélection pour les deux premiers matchs de qualification pour l’Euro 2020 face à la Finlande, le 23 mars, et au Liechtenstein, le 26 mars.

Le podium est revenu dans le champ de vision

Que ce soit Kamara, qui évoque un personnage «unique, un fada», Germain qui profite de leur association pour se relancer, ou Thauvin qui le couvre de compliments sur son jeu et affiche leur complicité, Balotelli a conquis son monde.
Tout proche de signer en début de saison, c’est finalement en début d’année qu’il a serré la main de Rudi Garcia pour un deal de six mois. Séduit, le technicien n’hésite pas à louer les qualités humaines de son buteur en conférence de presse.
Le groupe surfe sur sa vague de succès et fait le plein de confiance. Avec 16 points pris sur 18 points possibles, on ne peut plus minimiser l’apport du joueur de 28 ans. Couplé à la redistribution des cartes, son impact a permis de retrouver des ambitions avant d’aborder la 29e journée.

Ce week-end, le néo-olympien va disputer son premier Clasico. Après avoir transfiguré les tribunes de l’Orange Vélodrome, les conditions semblent réunies pour rattraper le temps perdu.

Focus