L’OM, la force du repaire

ven 01 mar à 08:30
Par 
David Guitton
Photos © 
OM.net
Positionné en embuscade à cinq points du podium, l’OM va retrouver Saint-Étienne un mois et demi après le match aller à Geoffroy-Guichard. Autre contexte, autre ambiance, autre dynamique.

Repaire : nom masculin, endroit qui sert de refuge à des individus considérés comme dangereux.
Fidèles à la définition du Larousse, les Olympiens ont fait de l’Orange Vélodrome un territoire hostile pour quiconque ambitionnerait de les faire tomber chez eux. C’est simple, seuls Rennes et Lyon avaient surpris l’OM sur ses terres la saison dernière. L’année 2018-19 est repartie sur les mêmes bases  puisqu’il a fallu attendre le 28 octobre pour voir Marseille chuter devant les siens (défaite 2-0 contre le PSG).
Le parcours est plus irrégulier à l’extérieur, les Phocéens avancent avec une moyenne de 2 points/match à l’Orange Vélodrome contre 1,21 point/match hors de leurs bases. Un rythme qui les classe au 5e rang des formations à domicile avant la 27e journée. Dimanche, Ocampos et ses coéquipiers retrouveront leur stade qui s’annonce garni et chaud. Un environnement que les joueurs ont su reconquérir...

Autre contexte

Grondeurs en début d’année, les supporters n’ont rien lâché et retrouvent une équipe plus conforme à leurs attentes. D’un côté, Rudi Garcia n’a jamais cessé d’affirmer que c’était à son groupe de récupérer le soutien des tribunes alors que les prestations des siens provoquaient frustration et sifflets. De l’autre, le public a démontré combien il était conscient de son rôle dans la quête de succès.

Autre ambiance

Résultat : l’enchaînement de déceptions ponctué par l’élimination en Coupe de France a fait rugir l’enceinte du boulevard Michelet contre Monaco. Paradoxalement, c’est à Reims, au début du mois de février, que le public marseillais a rappelé qu’il serait toujours présent. Ce soir-là, l’OM s’est incliné à 800 kilomètres de sa zone de mouillage. Au stade Auguste-Delaune, le parcage visiteurs a poussé jusqu’à la fin. Insuffisant mais utile pour amorcer le redressement.

Autre dynamique

Grâce à sa série, toujours en cours, de quatre matchs sans défaite, Marseille est revenu sur de bons rails. Le mois de mars est là et les prétendants au podium vont commencer à scruter les résultats des concurrents. On pense à Lyon et Montpellier qui ont réalisé une mauvaise opération le week-end dernier. De leur côté, Les Verts ont repris la 4e place, deux points devant l’OM. Dimanche soir, les yeux seront rivés sur le choc à l’Orange Vélodrome. Mandanda connaît bien le terrain. Au sortir du match nul à Rennes, la semaine dernière, le vice-capitaine voyait le temps s’accélérer et les délais se raccourcir : «Ça fait longtemps qu’on a utilisé nos jokers, gagner à la maison devient important».

Dans son jeu, l’Olympique de Marseille compte un atout de plus de 67.000 places. Un territoire occupé par un 12e homme qui n’a pas participé à une défaite contre Saint-Étienne depuis le 10 août 1979.

RESERVEZ VOS PLACES POUR OM-ASSE