Rennes – OM : Marquer son territoire

dim 24 fév à 09:00
Par 
David Guitton
Photos © 
OM.net
Aujourd’hui, à 17 heures, l’OM affronte Rennes pour la 26e journée de Ligue 1 Conforama. Face à l’actuel 11e au classement, les Marseillais ont l’opportunité d’enchaîner dans un Roazhon Park devenu imprenable en fin d’année 2018.

Élever le curseur

Grâce à sa série en cours de trois succès, l’OM pointe à la 4e place, à six longueurs de Lyon et à dix points de Lille. Rudi Garcia continue à vivre pour le prochain match en évitant de se projeter au-delà. Si le technicien est prudent, il ne cache pas son ambition de vouloir enchaîner encore. Face à Bordeaux, Dijon et Amiens, les Phocéens ont confirmé leur faculté à prendre des points contre les moins bien classés.
En Bretagne, il s’agit de monter d’un cran. Cette confrontation précède les réceptions de Saint-Étienne (5e, 40 pts) et Nice (8e, 37 pts), avant un déplacement à Paris (1er, 65 pts) le 17 mars. Costaud.

Vaincre le Roazhon Park

La formation olympienne vise une quatrième victoire consécutive pour confirmer qu’elle a bien les deux pieds dans la course au podium. Fin août, les Rouges & Noirs avaient démontré qu’ils disposaient des qualités pour contrarier l’OM. Menés de deux buts à la pause, les joueurs de Rudi Garcia avaient dû changer de visage pour récupérer un point au Vélodrome.
Un résultat positif creuserait un fossé de 7 points avec Rennes. Aujourd’hui, le challenge est de faire tomber une formation qui n’a pas perdu sur son terrain (8 victoires et 1 nul toutes compétitions confondues) depuis le début du mois de décembre, période qui correspond à l'intronisation de Julien Stéphan à la place de Sabri Lamouchi. Du sérieux.

Rennes a bel et bien tourné la page Lamouchi

Jeudi, les Bretons ont créé une sensation éliminant le Betis sur son terrain (3-1). Une victoire (la première d’un club français au Stade Benito Villamarín), qui ouvre les portes des 8es de finale d’Europe League pour la première fois de l’histoire du club.
5es du championnat la saison dernière, ils travaillent pour atteindre régulièrement l’Europe. C’est pour nourrir ces ambitions qu’ils ont notamment signé Grenier, Niang et Ben Arfa. Souvent source d’espoirs, le Stade est habitué à décevoir son monde. La prise de fonction de Julien Stéphan a coupé court aux désillusions du début de saison… L’ancien entraîneur de la réserve avait débuté son cycle par une série impressionnante de sept victoires, il est dorénavant celui qui a réveillé la flamme.

Le mot du coach

«Rennes a fait honneur au foot français en Europa League. Ça va être un match entre deux équipes qui ont des qualités. À nous d’être meilleur qu’eux pour être capables de l’emporter, c’est ce qu’on vise. C’est une équipe qui nous ressemble un peu au niveau des statistiques. On parle beaucoup de leur attaque mais c’est bien au milieu aussi. C’est un adversaire de qualité et une formation joueuse. En ayant joué jeudi, ils ont pris de la confiance mais ils risquent d’avoir un creux sur le prochain match. On a connu ça. À nous d’être performants et réguliers durant les 90 minutes.»

Avant-Match