Replay | La conférence de Sakai et Garcia avant #DFCOOM

jeu 07 fév à 15:00
Par 
OM.net
Photos © 
OM.net
A la veille de se rendre à Dijon pour l’ouverture de la 24e journée de Ligue 1 Conforama, le latéral japonais, Hiroki Sakai, et l’entraîneur olympien, Rudi Garcia, ont répondu aux questions des médias lors d’une conférence de presse au centre Robert Louis-Dreyfus.

Hiroki Sakai : «On est plus challenger que favori»

«Je m’attendais à une ambiance plus triste mais je l’ai trouvée plutôt bonne. J’ai ressenti beaucoup de sérénité et de concentration. C’est une petite surprise. Je pense qu’il nous faut un petit déclic pour qu’on retrouve le bon chemin.»

«Je n’ai plus envie d’évoquer la Coupe d’Asie, ce sont des mauvais souvenirs pour moi. Heureusement qu’il y avait ce match contre Bordeaux à mon retour, en plus, nous avons gagné. Je suis bien psychologiquement. Je profitais d’une chaine japonaise qui retransmettait les matchs de l’OM. Je regardais les matchs quand c’était possible avec le décalage horaire. Lors des défaites, j’étais aussi triste que mes coéquipiers. J’ai pris conscience à quel point l’OM était un grand club, la pression de la victoire est présente en permanence. Il faut être capable de le gérer et ça me plait.»

«Je m’attends à un match difficile contre Dijon. Qui plus est à l’extérieur avec un stade rempli de leurs supporters. On est plus challenger que favori. Je respecte Dijon mais il faut qu’on ait les trois points à la fin du match. On va tout faire pour enchainer deux victoires voire plus parce qu’on ne doit pas décevoir les supporters.»

 

Rudi Garcia : «Il faut enchaîner après la victoire contre Bordeaux»

«Je suis ravi que Kamara ait marqué, je suis triste dans que ce soit dans ces conditions. Parce que pour un minot de l’OM, mettre son premier but dans un match à huis clos, c’est triste. Mais ça ne fait rien, il en mettra d’autres. Lui et Lopez ont été importants contre Bordeaux. C’est aussi symbolique que des joueurs formés au club fassent des bons matchs et nous permettent de gagner. Caleta-Car est encore jeune. On peut penser qu’ils peuvent être la charnière d’avenir de l’OM.»

«Ça sera notre troisième match en six jours, il faut en tenir compte. On récupère Balotelli, Strootman et Thauvin, Luiz Gustavo est encore incertain. Balotelli n’a pas encore 1 heure 30 de jeu dans les jambes. Comme on est éliminé en coupes, dans cette infortune, on a un peu plus de temps pour le remettre à niveau.»

«Jouer avec une attaque à deux est une possibilité. Germain et Balotelli sont complémentaires, Radonjic, Ocampos et Njie peuvent le faire. On a été performant à onze contre onze face à Bordeaux. Germain est très intéressant dans le fait de venir au ballon et d’orienter ses coéquipiers. C’est d’ailleurs lui qui fait la passe sur l’occasion d’Ocampos.» 

«Il faut enclencher une série. On a battu Bordeaux mais ce n’est pas suffisant, on va tout faire pour aller gagner à Dijon. C’est une équipe difficile à jouer, qui a beaucoup d’enthousiasme sur son terrain. Ils ont un jeu direct et cherchent Tavares pour mettre en difficulté  les adversaires. On y va pour gagner. Après, il y a d’autres paramètres à maîtriser qui sont les qualités de mon équipe.»

 

Retrouvez les conférences en Podcast sur SpotifyDeezerSoundCloudiTunes, ou Stitcher

Conférence de presse