Replay | La conférence d’Ocampos et Garcia #OMFCGB

lun 04 fév à 17:45
Par 
OM
Photos © 
OM.net
A la veille du match en retard de la 18e journée de Ligue 1 Conforama dans un Orange Vélodrome à huis clos, Lucas Ocampos et Rudi Garcia se sont présentés en conférence de presse au centre RLD.

Lucas Ocampos : «Démontrer qu’on n’est pas mort»

«Il faut rester positif. Les quinze premières minutes ont été très bonnes à Reims. On a eu le ballon et on a attaqué. On a perdu mais il faut rester positif. Il faut continuer à travailler et à croire en nous, travailler ensemble, supporters, staff et joueurs. C’est un moment difficile mais il faut le surmonter.»

«C’est normal que les supporters ne soient pas satisfaits. Nous avons besoins d’eux et de leur soutien. Ça nous rend plus forts. Au Vélodrome, cet apport met plus de pression sur nos adversaires. Ce n’est pas bon de jouer avec les tribunes vides. On a toujours l’espoir du podium. On se lève et on s’entraîne tous les jours pour être meilleur et avec cet objectif.»

«Les équipes sont capables de jouer leur vie quand elles viennent au Vélodrome. L’OM est une grande équipe et Bordeaux aussi a besoin de points. Ça va être une partie très difficile. On doit démontrer qu’on n’est pas mort pour rendre les supporters heureux. C’est un match qui risque de se jouer sur les 90 minutes et non sur un moment en particulier.»

Rudi Garcia : «Il faudra être capable de gagner dans des conditions difficiles»

«Il faut absolument gagner. On en a besoin après les deux dernières défaites contre Lille et Reims. On a besoin de trois points pour remonter au classement et pour entamer une série nécessaire. C’est un match particulier parce qu’il se jouera à huis clos. Je ne pensais plus vivre ça depuis Francfort. Il va falloir faire avec parce qu’on n’a pas le choix.»

«C’est une saison difficile mais il reste suffisamment de matchs pour remonter. Je donne le meilleur et je n’ai pas fini. Espérons qu’on soit capable de remonter rapidement la pente pour éviter une saison ratée. Il ne nous reste que le championnat, on fera les comptes à la fin. Mais le projet ne s’arrête pas qu’à la fin de cette saison. Quand on est tous arrivé, on n’était pas très bien classé et il y avait pas mal de soucis dans le club. On a fini 5e et 4e. Le projet continue et je suis à fond dedans.»

«Après Reims, on était abattu mais on n’a pas le temps de s’appuyer sur notre sort. Il y a plusieurs absents demain mais j’ai toute confiance en l’équipe alignée. Ils ont la qualité, il faut surtout qu’ils aient confiance en eux. Sans notre public, il faudra être capable de gagner dans ces conditions. On en a très envie. On sait qu’on ne doit compter sur personne, encore moins sur le sort.»

«A nous de mouiller le maillot, notamment davantage qu’à Reims entre la 15e et 75e minute. Là-dessus, je serai plus exigeant avec mes joueurs.»

«J’ai toute confiance en les joueurs alignés demain. Ils sont capables de battre Bordeaux. Les joueurs indisponibles ne m’intéressent pas du tout, je suis focus sur les présents.»

Retrouvez les conférences en Podcast sur SpotifyDeezerSoundCloudiTunes, ou Stitcher

Conférence de presse