Replay | La conférence de Sanson et Garcia #SDROM

jeu 31 jan à 15:40
Par 
OM
Photos © 
OM.net
A deux jours du déplacement à Reims dans le cadre de la 23e journée de Ligue 1 Conforama, Morgan Sanson et l’entraîneur olympien Rudi Garcia ont répondu aux questions des journalistes présents au centre Robert Louis-Dreyfus.

Morgan Sanson : «On a besoin d’un déclic»

«On a vécu une soirée très compliquée contre Lille. Au-delà du résultat, il y a eu le contexte, les incidents et quelques faits de jeu qui nous ont été défavorables. Même si j’étais en tribune, je ne l’ai pas très bien vécu. Les sanctions qui sont tombées après sont un peu sévères. Ce huis-clos nous pénalise forcément. Pour un match contre Bordeaux, il doit y avoir au moins 40.000 supporters mais il n’y aura personne. Ça va être compliqué mais on va faire front malgré nos absences.»

«Balotelli parle un peu français donc on réussit à communiquer sans problème. On a senti sa présence dès son entrée en jeu contre Lille. C’est un joueur qui pèse sur les défenses. On sent déjà qu’il est affûté. C’est un nouveau profil, il me fait penser à Bafétimbi Gomis, en plus technique et plus rapide. Il va nous permettre de garder le ballon haut et de remonter le bloc. Au-delà de ça, il peut nous faire gagner un match sur une action ou sur une folie.»

«On a besoin d’un déclic, on espère que ça va arriver à Reims. L’équipe est mieux mais on n’a pas encore suffisamment de points pour le démontrer. Ça arrivera automatiquement si on continue comme ça. Reims a de bons résultats, ils n’ont concédé que deux défaites sur leurs onze derniers matchs. C’est très bien pour un promu. C’est une équipe qui défend bien, avec deux lignes de quatre, et ils exploitent bien les contres. Ils ont perdu Chavarria donc ils seront affaiblis. On s’attend à un match compliqué dans leur stade avec un public qui sera à 200 % contre l’OM.»

Rudi Garcia : «Ça va finir par payer»

«On va avoir trois matchs en six jours. Il faut être capable de passer au-dessus de ça et de faire une série. C’est ce que j’espérais après Caen mais on n’a pas pu enchaîner contre Lille. Je pense que si on refait le même match dix fois, on ne le perdra qu’une fois. Avec de la persévérance, du cœur et du  courage, ça va finir par payer. Il nous faut absolument enchaîner pour grignoter des places et regarder de nouveau plus haut.»

«Balotelli pourrait jouer plus longtemps au prochain match. C’était établi comme ça contre Lille, il y avait un risque de blessure. Il est loin d’avoir 90 minutes dans les jambes. En plus, comme d’autres joueurs, il a été malade quelques jours donc il a raté quelques entraînements. Payet et Rami ont à peine repris la course, il va falloir du temps. On souhaite à Sakai de gagner la finale de la Coupe d’Asie. Il va revenir dès samedi pour, je l’espère, être à disposition mardi.»

«Reims défend très bien et prend peu de buts. Ils sont sur une série d’invincibilité assez importante. On avait été bon sans parvenir à trouver la faille à l’aller. Ce qui est certain, c’est qu’on est en manque de points. On ira à Reims pour gagner, quand bien même cette équipe est solide et performante. Ils ont de nombreux atouts : un bon entraîneur et une bonne dynamique. Mais ça ne change rien, on est en retard de points donc on veut absolument gagner.»

«La sanction contre Thauvin est difficile à comprendre et à accepter. Heureusement, on a reçu beaucoup de témoignages qui montrent qu’on est dans le vrai et qu’on n’est pas paranoïaque. Il y a une vraie incompréhension.»

 

Retrouvez les conférences en Podcast sur SpotifyDeezerSoundCloudiTunes, ou Stitcher

Conférence de presse