Replay | La conférence de Thauvin et Garcia

ven 11 jan à 16:30
Par 
OM
Photos © 
OM.net
A deux jours du premier match de la phase retour de Ligue 1 Conforama entre l’OM et l’AS Monaco à l’Orange Vélodrome, Florian Thauvin et Rudi Garcia ont répondu aux multiples questions des journalistes au centre Robert Louis-Dreyfus.

Florian Thauvin : «On aura besoin de nos supporters»

«Monaco est en difficulté depuis le début de la saison. Ils ont de très bons joueurs et ils sont en train de faire un très bon mercato. On va devoir être vigilant. Avant de se concentrer sur l’adversaire, je pense que la clé de ce match sera de se concentrer sur nous-mêmes, de bien respecter nos principes de jeu et de mettre beaucoup d’engagement.»

«J’ai vécu des périodes très compliquées à l’OM, particulièrement moi parce que je n’étais pas performant. Ce ne sont pas des bons souvenirs. J’aime quand c’est la fête au Vélodrome et je regrette quand ce n’est pas le cas. On sait que ça va être compliqué mais je comprends le mécontentement des supporters, on doit l’accepter. Par contre, on est tous ici pour l’Olympique de Marseille. C’est avec nos supporters qu’on est le meilleur, c’est avec leur soutien qu’on sera plus fort. J’espère qu’ils nous aideront à battre Monaco malgré la situation parce qu’on a besoin d’eux. Je pense que c’est à nous de prendre nos responsabilités pour repartir et pour regagner le cœur de nos supporters.»

«On a beaucoup échangé cette semaine, il y a eu des choses qui ont été dites pour la première fois. Je pense qu’il y a eu des mots qui ont fait du bien au groupe et au vestiaire, de la part de tout le monde, que ce soit les plus anciens ou les plus jeunes. Tout le monde a pris la parole, c’était important. Pour être honnête, on tournait autour du pot lors des précédentes discussions. Aujourd’hui, on a pris le problème à la base et on s’est dit les choses tous ensemble. Ce que j’ai apprécié, c’est que tout le monde a été capable d’entendre ce qui lui a été reproché. Je pense que le groupe a pris conscience de la situation. Il y a un mot d’ordre, c’est «victoire». Je suis confiant et on va voir ce que ça va donner.» 

Rudi Garcia : «On veut absolument gagner»

«On a vécu une semaine bien remplie durant laquelle on a été très actif. Bien évidemment, je me devais d’initier les choses. J’ai pris des mesures drastiques, j’ai bousculé les choses. L’objectif, c’est d’interpeler. Le but, c’est de gagner dimanche, il n’y en a pas d’autre. C’était important. On a voulu faire réfléchir les joueurs. Changer, c’est gagner, et ça fait longtemps qu’on n’a pas su le faire.»

«On a et on aura besoin du soutien total du Vélodrome. Ce sera une aide pour qu’on puisse l’emporter. Si ce n’est pas le cas, on ne jouera pas à douze contre onze. Moi, je veux que mes joueurs jouent dans les meilleures conditions possibles. Même si on ne l’a pas mérité ces derniers temps, on a besoin du soutien de nos supporters. On donnera le meilleur de nous-mêmes quoi qu’il se passe. Il faut du caractère et il faut le montrer sur le terrain dimanche. On veut gagner mais on ne le fera pas sans confiance et caractère.»

«Je ne veux pas être pollué par tout ce qui se dit. Pour être efficace, il faut rester lucide. On n’a pas besoin du Mistral pour secouer l’OM en ce moment. On a énormément travaillé physiquement et dans la cohésion de groupe. On est balloté aussi, c’est un peu la tempête. Je suis le capitaine et je tiens la barre pour atteindre notre destination. Là où on veut aller, ce n’est pas plus loin que Monaco.»

«Évidemment, je suis le premier responsable de la situation. Je pense qu’on réfléchit mieux à plusieurs cerveaux, mon staff et certains avis extérieurs sont importants et peuvent être utiles. C’est moi qui initie les choses donc je dois accepter la critique. Je pense qu’un vestiaire est une famille. Il faut se dire les choses entre nous, c’est sacré. J’espère qu’on sera jugé sur les actes.»

«Les deux équipes ont beaucoup à perdre. Monaco a une position très difficile par rapport à ce qu’ils espéraient en début de saison. Quand Thierry Henry a été nommé, j’ai dit que je lui souhaitais une carrière d’entraîneur à la hauteur de sa carrière de joueur. On veut absolument gagner parce que c’est chez nous et parce que ça fait trop longtemps.»

Retrouvez la version longue en Podcast sur SpotifyDeezerSoundCloudiTunes, ou Stitcher.

 

Conférence de presse