OM - Strasbourg (3-2) | 5 choses à retenir

mer 26 sep à 21:12
Par 
OM.net
Photos © 
OM.net
Au terme d'un match riche en émotions, l'OM est venu à bout du Racing Club Strasbourg 3-2. Les hommes de Rudi Garcia s'emparent, grâce à ce succès, de la troisième place du classement.
Au mental !

Tout est allé à l'encontre des Olympiens. Il y a eu d'abord une ouverture du score sur le seul tir strasbourgeois de la première mi-temps. Mais l'OM a réagi sur un penalty de Dimitri Payet (41e), puis grâce à une merveille de frappe dans le petit filet (44e) de Morgan Sanson. Même après l'expulsion de Jordan Amavi (52e), l'OM est resté groupé et s'est même procuré les meilleures occasions en fin de partie. L'égalisation de Da Costa a paru sévère mais grâce à un superbe rush sur le côté gauche de Hiroki Sakai, bien lancé par Strootman, Valère Germain a donné la victoire à l'OM dans un Orange Vélodrome tout heureux. 

Boubacar Kamara a rayonné

Son calme ne laisse jamais transparaître qu'il n'a que 18 ans. Ses interventions justes, sa science du placement et son excellente relance ont été précieuses à l'OM tout au long de la rencontre. Il a remporté tous ses duels dans la partie et récupéré 7 ballons. Il a déjà été associé à Luiz Gustavo. Ses deux-là s'entendent à merveille. Et son ainé peut -sans doute- être fier de son cadet. 

Payet dans tous les bons coups

Mené 0-1 après l'ouverture du score de Kenny Lala, l'OM est revenu dans le match, et son capitaine, Dimitri Payet, a été l'un des moteurs du renversement olympien. C'est sa belle ouverture sur le côté droit, qui a trouvé Florian Thauvin. Ce dernier a ensuite été accroché avant que l'arbitre ne désigne le point de penalty. Un penalty transformé par Dimitri Payet. C'est ensuite sa passe mal renvoyée qui a terminé dans la course de Morgan Sanson. Ce dernier a redonné l'avantage à l'OM. 

L'OM remonte sur le podium

A la faveur de cette victoire au forceps, l'OM a repris sa marche en avant. Ce succès permet à l'équipe de Rudi Garcia de reprendre la troisième place au classement à la faveur de la défaite lilloise à Bordeaux. L'OM est toujours à hauteur de Lyon, deuxième, avec le même nombre de points. Seule la différence de but sépare les deux équipes. 

Un public au diapason

47.000 personnes ont garni l'Orange Vélodrome. L'horaire, 19h, n'était pas en leurs faveurs. Mais la dramaturgie a été au rendez-vous ce mercredi. Pour sûr, les présents ont eu leur lot d'émotions. Il fallait entendre la clameur descendue des tribunes au moment du troisième but de Valère Germain. Le public a ensuite donné de la voix dans une fin de match crispante, mais au dénouement espéré.