OM - Guingamp (4-0) | 5 choses à retenir

dim 16 sep à 23:44
Par 
Laurent Nobles
Photos © 
OM.net
L'Olympique de Marseille frappe un grand coup en s'imposant largement face à l'En Avant Guingamp. Quatre buts, dont un doublé de Florian Thauvin et des buts de Payet et Mitroglou, ont illuminé la seconde mi-temps. Grâce à ce large succès, l'équipe de Rudi Garcia monte à la deuxième place du championnat de France.
L’OM s’empare de la deuxième place de la Ligue 1

Les Marseillais, avec cette large victoire face à Guingamp font mieux que rester accrochés aux cadors de la Ligue 1. Ils deviennent en effet dauphin du PSG. Cette bonne opération comptable se conjugue aux nuls concédés par les deux équipes qui l’avaient privé d’une place en Ligue des Champions en fin d’année dernière : l’Olympique lyonnais et l’AS Monaco, tenues en échec lors de cette cinquième journée. L’OM compte désormais dix points en cinq matches, un parcours pour le moins réussi.

 

Florian Thauvin meilleur buteur du championnat

Au même titre que Kylian Mbappé (PSG), Neymar (PSG) et Nicolas Pépé (LSOC), auteurs de quatre réalisations, « Flo » Thauvin s’illustre de belle manière en ce début de saison. Il fait mieux que tout le monde en prenant, grâce à son doublé ce soir, la tête du classement des buteurs. C’est lui qui délivre ses coéquipiers par une tête imparable à la 50eme minute à la suite de deux autres têtes de Adil Rami puis de Kostas Mitroglou. Il s’offre quelques minutes plus tard un nouveau doublé en Ligue 1 avec un bijou de frappe enroulée, désormais connue comme sa spéciale. Un début de millésime 2018-2019 sur les chapeaux de roue pour l’international français. Guingamp est désormais une de ses proies favorites puisqu'il avait déjà marqué à trois reprises contre l'EAG la saison passée.

 

L’OM tout feu tout flamme avec 14 buts en cinq rencontres

L’OM avait su faire honneur à sa devise « droit au but » lors des saisons 2008-2009 et 2014-2015 avec respectivement 12 et 11 buts lors des cinq premières journées de championnat. Mais, cette année, les Marseillais de Florian Thauvin ont mis la barre encore plus haut en faisant trembler les filets à quatorze reprises. Il faut remonter à la saison 1954-1955 pour retrouver trace d’un tel festival offensif lors des cinq premières rencontres de la saison. Autant dire une éternité. L'OM est de loin la deuxième meilleure attaque de Ligue 1, à seulement trois petites longueurs du PSG. 

 

Premier clean sheet depuis OM-Toulouse

Le secteur offensif n’est pas le seul à mériter des louanges. La défense marseillaise, qui avait connu quelques difficultés à faire preuve de solidité lors de ses trois derniers matches en encaissant sept buts face à Nîmes, Rennes puis Monaco, a gardé ses cages inviolées. Une performance de haut vol renforcée par un constat : Yohann Pelé n’a été que très peu inquiété voire même sollicité. Preuve que l’arrière-garde phocéenne fait bloc. Qui plus est, la soirée de dimanche a laissé entrevoir des Olympiens généreux dans l’effort à l’image des dépassements de fonction de Lucas Ocampos sur l’aile droite pour disputer des ballons en première mi-temps, de Jordan Amavi qui remontait le ballon côté droit à la 69e minute ainsi que de Adil Rami, montant à plusieurs reprises sur des phases de jeu arrêtées.

 

De bon augure avant le retour sur la scène européenne

Avant la réception des Allemands de l’Eintracht Francfort, jeudi à l’Orange Vélodrome et 127 jours après avoir quitté la scène européenne lors de sa finale face à l’Atletico de Madrid le 16 mai dernier, les Olympiens prennent un bol de confiance avant de repartir à la conquête de l’Europa League dans leur enceinte.  Quoi de mieux en effet qu’un second succès de rang en championnat pour aborder la compétition continentale avec force et optimisme. Alors que les joueurs de l’OM seront contraints de jouer face à un stade Orange Vélodrome vide pour cause de sanction par l’UEFA, ils ont pu communier avec leur public après une première mi-temps crispante. La fête s’est éternisée de longues minutes au sein du chaudron marseillais.