Nora Coton-Pélagie : «J'aimerais mettre un triplé tous les week-ends»

18 aoû 2015
Par 
Camille Daurès
Photos © 
Meryll Vian / OM.net 2015
À 27 ans, Nora Coton-Pélagie s'offre un nouveau challenge en rejoignant l'Olympique de Marseille. Elle s'est déjà illustrée au milieu de terrain, lors du premier match de préparation de l'OM face à Nîmes en inscrivant un triplé. Pour OM.net, elle revient sur ses premières impressions à l'OM. Interview.

- Nora, vous vous êtes récemment engagée avec l’OM. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?
«Je suis venue à l’OM parce que j’ai eu un contact avec Christophe Parra très intéressant. Le projet de l’OM et la montée m’intéressent beaucoup. Connaissant bien Caroline Pizzala, ça été beaucoup plus facile. Elle m’avait déjà expliqué le fonctionnement de l’OM. Je savais où je mettais les pieds.» 

- Vous jouiez en D1 à Saint-Étienne, la saison passée. Pourquoi votre choix s’est-il porté vers l’OM ?
«J’ai eu des opportunités en D1 cette saison mais le projet de l’OM m’a vraiment intéressée. J’avais envie d’autre chose, de me relancer, de prendre plaisir, une chose que je ne faisais plus.»

- Vous avez déjà rencontré l’OM, la saison dernière en coupe de France. Qu’aviez-vous pensé de l’OM à ce moment ?
«Dans le jeu, c’était intéressant. Elles essayaient de sortir le ballon, ça jouait proprement. Ça aussi, ça m’a plu.»

- Comment s’est passée votre intégration avec les joueuses et le coach ?
«Christophe Parra m’a beaucoup parlé football. Ce sont des choses simples, mais ça fait du bien d’entendre parler de vrai football.
« Avec les filles, ça se passe super bien, elles m’ont très bien accueillie.»

- Quels sont vos objectifs cette saison ?
«Collectivement, ce serait la montée, c’est une évidence. Personnellement, j’aimerais bien finir meilleure buteuse (rires).»

- Pourtant, la concurrence est rude…
« C’est vrai, Sandrine Brétigny, c’est quelque chose !» 

- Quelles sont d’après vous vos qualités ? 
«Je suis plutôt une joueuse technique. J’ai une bonne visibilité du jeu. Je dirais que ce sont mes qualités premières.»

- Collectivement, quel bilan tirez-vous de cette victoire en match de préparation face à Nîmes ?
«Nîmes, c’était une équipe rivale l’année dernière. Elles sont montées. On s’est bien débrouillé. Après, on a pris des buts par manque d’expérience. Ce sont des petits réglages à faire mais dans la vie, la combativité, dans le fond de jeu, c’était pas mal du tout. Pour un premier match, c’était intéressant.»

- Personnellement,  vous avez mis un triplé, les automatismes sont déjà en route visiblement…
«J’ai joué au milieu avec Caroline Pizzala et Tess Laplacette et je trouve que l’on se complète bien toutes les trois. J’ai eu la chance de mettre un triplé, j’espère en mettre tous les week-ends. Je suis plutôt satisfaite mais pour moi je n’étais pas au meilleur de ma forme. Dans les sensations de jeu, je pense pouvoir être mieux.»

- Vous disputez samedi prochain un deuxième match de préparation face à une autre équipe de D1, Montpellier. Comment est-ce que vous abordez ce match ?
«C’est une bonne chose que l’on joue Montpellier, c’est une belle équipe. C’est important, il ne faut pas s’enflammer parce que l’on a déjà battu une D1, Nîmes.  En jouant Montpellier, forcément on progressera et on tirera des enseignements.»

- Donnez-vous des conseils aux jeunes joueuses qui font partie de votre équipe ?
«J’essaie. Après chacun prend ce qu’il a envie de prendre des autres. C’est difficile parce que je suis nouvelle, mais j’ai une grande gueule. Je ne me gêne pas pour leur donner des conseils.»

- Que peut-on vous souhaiter pour la saison à venir ?
«Continuer comme cela, des buts, de la réussite, du plaisir. Surtout du plaisir.»

Nîmes 3-4 OM : le but de Nora Coton-Pelagie (26e)

Nîmes 3-4 OM : le but de Nora Coton-Pelagie (52e)

Nîmes 3-4 OM : le but de Nora Coton-Pelagie (64e)

Interview